Ça fait un moment que je veux écrire cet article mais décidément, être régulier dans la rédaction d'articles de blog, ce n'est pas mon fort, comme dirait mon pote Nelson.

Cet été j'ai pas mal avancé sur le vélo en lui-même. S'il n'y a rien de transcendant pour les spécialistes du vélo custom, ce fut pour moi une première expérience sympa de ce type de bricolage.

J'ai commencé par un peu de bricolage avec Nounours. Le but était de pouvoir fixer une petite plaque de bois au niveau du cadre. Il m'a donc aidé pour rajouter des pattes de fixation sur le cadre et pour découper la planche de bois. Avec les bons outils et le savoir-faire, ça va assez vite en gros. Un grand merci à Nounours pour ça ! J'ai découvert la scie à chantourner, c'est vraiment très pratique pour une découpe de précision dans le bois.

Pour la suite des opérations, nous sommes allé bricoler chez Nico avec Laurence. On a procédé au démontage intégral du vélo, puis au ponçage du cadre. L'opération était assez fastidieuse. J'avais commencé au papier de verre, mais devant l'inefficacité de la technique, on s'est tourné vers des brosses métalliques montées sur une petite perceuse sur les conseils de Nico (merci à lui !). Une fois le ponçage terminé, on l'a passé au dégraissant puis 3 couches de vernis transparent. Sur la plaque de bois, Laurence a appliqué une teinte.

Au moment du remontage, on en a profité pour changer la fourche d'origine par une springer (visible sur les photos ci-dessous) avec un guidon Krate (même style mais un peu plus petit qu'un ape hanger) Voici le résultat obtenu fin septembre :

photo 1.JPG

photo 2.JPG
photo 3.JPG
photo 4.JPG
Depuis j'ai fait quelques ajustements. Déjà j'ai rajouté des poignées noires et un frein avant. Pour le frein, il est clair qu'esthétiquement ce n'est pas le top, mais me connaissant il valait mieux jouer la sécurité. Mister Helmut m'a fait don de pédales torsadées de toute beauté qu'il ne pouvait monter sur son pédalier, gloire à lui !
Après plusieurs rides cet automne, le gros point faible de ce vélo était clairement la selle. Ça tombe bien, à Noël Laurence m'a offert une nouvelle selle en cuir noir, une belle Brooks B 135 qui remplace mon ancienne Lepper bien fatiguée et un peu traître. Bien que neuve, je la trouve plus confortable que l'ancienne. La position de la selle pourrait encore être un peu améliorée, peut-être en utilisant une tige de selle coudée pour la reculer un peu plus.

Voici le résultat en action, lors du ride "Hommage au rider inconnu" du 11 Novembre 2012 :

73830_439845419396367_178592002_n.jpg

Je suis assez content du rendu global et tout particulièrement du cadre. J'avais vu pas mal de posts de forums dans lesquels ceux qui avaient tenté une opération similaire (vernis sur acier brut) avaient des problèmes de corrosion. Pour moi, après plusieurs rides bien humides, ça a l'air de tenir. Le vernis a juste l'air assez sensible aux rayures et chocs.

Il me reste à placer des stickers sur la plaque en bois et à bosser sur le GPS dont j'avais parlé la dernière fois. Pour les stickers, on fait actuellement des essais, mais les petits détails du logo initialement prévu sont très difficiles à découper. On vise donc un logo simplifié.
Pour le GPS, j'ai récupéré une GameBoy via Mister Helmut (encore une fois merci à lui), un arduino et une puce GPS. Yapluka comme dirait l'autre, d'autant plus qu'Helmut (encore lui !) m'a dédié un article sur la communication GameBoy - Arduino via cable game link (eh oui, le procrastinateur inconnu à qui il met la pression en fin d'article, c'est moi ! ;))

To be continued!